BIENVENUE A TOU-T-E-S !

Les femmes constituent un peu plus de la moitié de la population. Si l’égalité est légalement acquise pour la plupart des femmes, elle n’est pas encore possible pour toutes. C’est pourquoi le Conseil des Femmes Francophones de Belgique poursuit les efforts nécessaires (nos missions et priorités) pour y parvenir. 

Les changements institutionnels et structurels ont amené le Conseil National des Femmes Belges,  à se scinder en Conseil des Femmes Francophones de Belgique-CFFB  et en Nederlandstalige Vrouwenraad.  Le CFFB est présent au Fédéral, en Fédération Wallonie-Bruxelles, en Région Wallonne et en Région Bruxelles-Capitale, afin d’agir là où se prennent les décisions, là où se font les choix de société qui nous engagent pour l’avenir. 

Le Conseil des Femmes Francophones de Belgique est une coupole d’associations féminines  mais il représente aussi des membres individuel(le)s qui peuvent participer à nos réunions à Bruxelles  et de manière décentralisée en province dans nos sections.

Sur ce site et par le biais de notre newsletter, nous vous informons de nos objectifs, avis et actions.

N’hésitez pas à nous rejoindre pour une société plus égalitaire ! Lisez notre Charte d'adhésion.

devenir_membre

Nouvelles

  • Un café féministe à Shaerbeek

    C'es un café féministe qui ouvrira ses portes le 27 septembre prochain au 253 de la rue Josaphat à Schaerbeek. 

    La vocation de ce café n'est pas de prôner la suprématie de la femme sur l'homme, mais de rétblir l'égalité de genres par un travail de sensibilisation à la cause féministe. Les hommes sont donc aussi les bienvenus dans cet endroit. 

    Plusieurs activités seront programmées telles que ciné-club, scènes ouvertes, diffusion de compétitions sportives féminines, ateliers thématiques, dégustation de produits réalisés par des femmes et conférences. Le café proposera également des boissons, tapas et petite restauration végétarienne. 

    Pour mener à bien tous ces projets, une campagne de financement participatif vient d'être lancée afin de financer les différentes activités. Plus d'infos sur la page Facebook : "Le poisson sans bicyclette". 

     
  • Journée internationale du droit à l'avortement

    Le 28 septembre prochain, à l’occasion de la Journée Internationale du droit à l’avortement, à l’initiative de la Marche Mondiale des Femmes Belgique, aura lieu une manifestation dans le quartier européen à Bruxelles, afin de demander l’inscription des droits sexuels et reproductifs, et notamment du droit à l’avortement, comme droit fondamental pour l’égalité en Europe.

    La manifestation, qui rassemblera déléguées européennes de la MMF, des syndicats, associations de femmes, des mouvements de jeunesse, des associations européennes et des planning familiaux, et européen, partira de l’Esplanade du Parc du Cinquantenaire à 17h30 et rejoindra la place Schuman au rythme d’une fanfare à 18h30. Au point de rassemblement final, les discours et témoignages seront entrecoupés de performances symboliques et d’activités multiples, telles qu’un mur d’expression, un concours de pancartes, ou encore un concertPour participer à l'évènement, n'hésitez pas à envoyer un mail de confirmation de participation à : jennifer@mondefemmes.org !

    Pour en savoir plus sur nos revendications, cliquez ici

     

     
  • Appel à candidatures - URGENT 

    Le Conseil des femmes recherche un chercheur/une chercheuse universitaire francophone pour un travail d'enquête/ recherche concernant « les violences envers les femmes handicapées ».

    Mission de 4 mois : de septembre 2017 à décembre 2017

    Envoi CV au CFFB avant le 1er septembre
    info@cffb.be

    10 rue du Méridien à 1210 Bruxelles
    Tél : 02/229 38 21

     
  • Loud and United to end violence against women and girls

    Manifestation ce 8 juin, à Bruxelles contre toutes les formes de violence à l'encontre des femmes et des filles, avec la féministe Gloria Steinem, 17h, Place de l'Albertine

    loud and united

    Les organistations féministes de Belgique et toute l'Europe manifesteront à Bruxelles avec la féministe Gloria Steinem, le 8 juin contre toutes les formes de violence à l'encontre des femmes et des filles.

    Pourquoi Marcherons-nous?

    • 50 femmes sont assassinées chaque semaine en Europe par leur partenaire ou ex-partenaire.
    • 1 femme sur 3 a été victime de violence physique et/ou sexuelle depuis l'âge de 15 ans.
    • Chaque seconde, une femme est confrontée à une ou plusieurs formes de harcèlement sexuel.

    Aujourd'hui, les violences contre les femmes et les filles demeurent invisibles ou banalisées.

    De combien de chiffres les dirigeant-e-s ont-ils encore besoin pour agir? Combien de femmes doivent encore être battues, violées, tuées, prostituées, harcelées, abusées psychologiquement, avant que l'Europe ne considère la situation comme inacceptable?

    Les violences contre les femmes et les filles doivent cesser. Nous résisterons et continuerons d'en parler. Nous serons bruantes et unies ! Nous porterons des vêtements violet pour symboliser notre solidarité et la force du mouvement féministe.

    Rejoingnez-nous et élevons nos mains et nos voix pour demander une action politique qui fera de l'Europe un lieu de paix pour toutes les femmes et les filles !

    Vous pouvez aussi, signer cette pétition en ligne pour demander de l'action concrète de la part de l'Union Européenne : https://act.wemove.eu/campaigns/womens-rights

    La manifestation est organisée par le Lobby Européen des Femmes, la Marche Mondiale des Femmes de Belgique, le Conseil des Femmes Francophones de Belgique et le Vrouwenraad avec le soutien de la Ville de Bruxelles.

    Vidéo

     
  • Etude "Traite des êtres humains, exploitation sexuelle et prostitution : le poids du crime organisé"

    Les deux Conseils des Femmes de Belgique (CFFB et NVR), présidés respectivement par Viviane Teitelbaum et Magda de Meyer, ont présenté lors d'une conférence de presse le 26 avril dernier l'étude de Claude Moniquet, expert en contre-terrorisme et directeur de l'ESISC, et de de Genovefa Etienne sur le lien entre traite, exploitation sexuelle, prostitution et crime organisé.

    Selon Europol, le trafic d'êtres humains est l'une des principales activités du crime organisé mondial, juste après le trafic de drogue et la fraude. La mondialisation du trafic humain/prostitution est une entreprise très lucrative. D'innombrables femmes et enfants en sont victimes et l'impunité est largement répandue. Le réseau international fournissant le marché européen provient principalement d'Europe de l'Est, d'Asie et du Nigeria.

    Par ailleurs, on estime qu'entre 700.000 et 2 millions de personnes seraient chaque année victimes de la traite des êtres humains en Europe et qu'environ 90% de ces victimes seraient trafiquées dans un but d'exploitation sexuelle.
    85% des victimes sont des femmes, parfois très jeunes. Prises dans les griffes de proxénètes, chaque prostituée effectue 5 à 15 passes par jour. Parfois, elles travaillent 24 heures par jour, sont battues, droguées et ont peu ou pas de nourriture. Leurs conditions sanitaires et de logement sont extrêmement précaires. Par ailleurs, elles ne sont pas ou irrégulièrement payées et les plus chanceuses restent en vie.

    Selon les conclusions de l'étude , un certain courant de pensée se développe depuis plusieurs années défendant l'idée que la légalisation totale de la prostitution aurait pour effet de la transformer en activité économique « normale », d'assurer une meilleure protection légale et sanitaire des personnes prostituées et de briser les réseaux du crime organisé actifs dans ce domaine.
    Rien n'indique pour les auteur-e-s que cette proposition soit exacte dans les faits. Bien au contraire: voir les exemples grec, allemand et hollandais cités dans l'étude.

    Commandité par le Conseil des Femmes et le Vrouwenraad, ce rapport de Genovefa Etienne et Claude Moniquet est téléchargeable ici.
    Nous précisons que ce document n'est pas assimilable à une prise de position interne du CFFB. Il s'agit d'un travail d'expert-e-s, externalisé, n'émanant pas d'une commission du CFFB, ni de son Conseil d'Administration.
    Nous remercions très chaleureusement les auteur-e-s pour cette contribution, qui analyse les connexions entre traite des êtres humains, exploitation sexuelle et crime organisé et nourrit notre réflexion.

     

     
Voir toutes les nouvelles


IEFH Loterie National Région de Bruxelles-Capitale Egalité des chances Wallonie Federation Wallonie Bruxelles Campagne enfants admis